Histoire Generale Du Theatre En France, Vol. 3 : La Comedie, Dix-Septieme Siecle (Classic Reprint)

Histoire Generale Du Theatre En France, Vol. 3 : La Comedie, Dix-Septieme Siecle (Classic Reprint)

Book Title: Histoire Generale Du Theatre En France, Vol. 3 : La Comedie, Dix-Septieme Siecle (Classic Reprint)

Author: Archive for Research in Archetypal Symbolism

Format: Paperback | 458 pages

Publication Date: 23 Nov 2018

ISBN-13: 9780243041374

Excerpt from Histoire Générale du Théatre en France, Vol. 3: La Comédie, Dix-Septième Siècle Cette dernière était celle des Comédiens royaux, dont était alors, avec Valleran Lecomte, ce Pierre le Messier qui deviendra fameux sous le nom de Bellerose. Reve nue a l'hôtel de Bourgogne, elle l'avait pris à bail, le 30 septembre 1628. Elle s'y fixe dès lors, en payant loyer aux Confréres puis à l'hôpital général devenu, en 1677, attributaire des biens confisqués aux susdits Confrères. Ceux-ci ne paraissent d'ailleurs pas devoir ètre bien plaints, à en croire certaine requète rétrospec tive de leurs locataires rançonnés où on lit, à la date de 1629, qu'en vertu de leur privilège ombrageux et chica nier, ils louent leur salle à des comédiens italiens ou autres étrangers, qui en paient grosse somme outre leurs exactions1 La troupe des Comédiens du roi resta à l'hôteljusqu'au 25 août 1680, où elle fusionna en fait, sinon officiellement, avec la troupe de l'hôtel Guénégaud Celle - ci était d'ailleurs, depuis le 23 juin 1673, le résultat de la réunion de la troupe du Marais à celle de Molière. About the Publisher Forgotten Books publishes hundreds of thousands of rare and classic books. Find more at www.forgottenbooks.com This book is a reproduction of an important historical work. Forgotten Books uses state-of-the-art technology to digitally reconstruct the work, preserving the original format whilst repairing imperfections present in the aged copy. In rare cases, an imperfection in the original, such as a blemish or missing page, may be replicated in our edition. We do, however, repair the vast majority of imperfections successfully; any imperfections that remain are intentionally left to preserve the state of such historical works.